Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Tumorectomie, mastectomie, curage axillaire, suite de chirurgie, et lymphoedème...

Modérateur : Nicole M-F

Répondre
Avatar du membre
cwoman54
Messages : 136
Enregistré le : ven. 12 avr. 2019 00:16
Localisation : Meurthe et Moselle

Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par cwoman54 » ven. 12 avr. 2019 16:42

Bonjour à toutes.

Je me pose beaucoup de questions concernant le curage axillaire. Comme je l'explique dans ma présentation, ma chirurgienne et mon oncologue n'ont pas eu le même discours concernant cette opération.
Il y a actuellement une étude en cours au niveau national, l'étude SERC, qui pourrait démontrer que le curage axillaire n'a, dans certains cas, comme le mien, aucune utilité. Mais cette étude est encore en cours et les résultats ne sont pas publiés. On m'a proposé de m'y inclure, mais cette histoire de tirage au sort pour être opérée ou non me déplaît vraiment.
En faisant quelques recherches, j'ai trouvé sur le net une étude qui a été menée en Californie et qui démontre que les chances de survie sont quasiment les mêmes entre les femmes qui ont été opérées et celles qui ne l'ont pas été. Mais ça ne parle pas du taux de récidive...
C'est une opération qui peut avoir des conséquences lourdes sur la qualité de vie future, et je ne veux pas la faire si elle n'est pas vraiment utile, donc la décision est compliquée pour le moment.
Avez-vous de votre côté des infos ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 6137
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01
Localisation : Val-de-Marne

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par Nicole M-F » ven. 12 avr. 2019 17:32

Cwoman, je découvre ton deuxième post après m'être interrogée sur la chirurgie que tu évoques dans ta présentation.
Tu réponds ici à ma question!
Ai envie de te dire qu'un curage olus étendu fait correctement ne devrait pas te laisser de séquelles nuisant à ton quotidien.
Personnellement participer à une étude dont les résultats objectifs demanderont des années ne m'agréeerait pas;)
Et l'avis de l'oncologue l'emporterait..
D'ailleurs t'a-t-on expliquer comment le choix de la non chimio avait été fait?
A bientôt de te lire
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Avatar du membre
Vero17
Messages : 371
Enregistré le : lun. 14 janv. 2019 09:26
Localisation : Royan
Contact :

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par Vero17 » ven. 12 avr. 2019 20:20

Bonsoir Cwoman 54
Bienvenue sur le phare. Ces décisions sont compliquées à prendre!
De mon expérience, j'ai eu un curage axillaire et je n'ai franchement pas bcp d'effet secondaire. Une petite faiblesse du côté droit se ressent mais uniquement quand je fais du sport. Autrement, difficulté à cicatriser quand je me coupe, souvent recours aux antibiotiques. C'est tout!!
Bon courage à toi. Donne nous de tes nouvelles

Avatar du membre
cwoman54
Messages : 136
Enregistré le : ven. 12 avr. 2019 00:16
Localisation : Meurthe et Moselle

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par cwoman54 » ven. 12 avr. 2019 23:56

Merci pour vos réponses. J'ai la chance d'avoir une chirurgienne et une oncologue très à l'écoute et qui expliquent très bien les choses aussi. Pour te répondre Nicole, ce qui a motivé la non chimio, c'est le résultat du test génomique qui était à 11 %, donc risque faible.
Après, j'ai encore d'autres examens à faire, le scanner et la scintigraphie osseuse.
Normalement, je devrais aussi revoir ma chirurgienne pour reparler du curage avec elle.
Je me laisse encore le temps d'y réfléchir, mais c'est vrai que c'est compliqué, j'ai l'impression de jouer ma vie à la roulette russe.
Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 6137
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01
Localisation : Val-de-Marne

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par Nicole M-F » sam. 13 avr. 2019 09:06

Bonjour Cwoman.
Le Ki67 à 11% n'est pas à ma connaissance un test génomique. C'est un indice de prolifération. En principe en dessous de dix indice considéré comme faible, entre dix et vingt, modéré et au au delà de trente indice fort.Cela renseigne sur la rapidité de réplication des cellules cancéreuses . Tout ceci de mémoire! A vérifier!;)
Il est possible que tu aies eu par ailleurs un test genomique, oncotype, mammaprint, pam50, par exemple qui recherche la présence d'un certain nombre de gènes susceptibles d'activer le risque de récidives ou de métastases..
Si ton oncologue a un poditionnement en faveur du curage, il me semble que cet avis serait pour moi prépondérant.
Bonne réflexion à toi.
Amicalement.
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Avatar du membre
Marjijane
Messages : 5563
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2009 21:59
Localisation : Nancy en Lorraine

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par Marjijane » sam. 13 avr. 2019 10:30

cwoman54 a écrit :
ven. 12 avr. 2019 15:13
Par contre, je m'interroge beaucoup pour le curage axillaire car dans un premier temps, ma chirurgienne m'a parlé de l'étude SERC, en m'expliquant que je me ferais opérer si j'étais tirée au sort. J'ai refusé. Elle penchait plutôt pour que je ne me fasse pas opérer. Mais après passage en commission et d'après mon oncologue, il faudrait quand même que j'y passe. Du coup je suis mitigée et je ne sais pas encore quoi faire.
Bonjour Cwoman,
En lisant ce que tu écrivais sur ton autre fil je vois que tes médecins, après avoir pensé que tu pouvais peut-être éviter le curage ont changé d'avis après concertation sur ton cas. Pour moi, comme pour Nicole, c'est clair : il faut suivre l'avis de ton oncologue. Car, effectivement, si tu refuses, tu joues, comme tu le dis toi même, ta vie à la roulette russe. Sans compter que, sachant que tu as, peut-être, laissé le loup dans la bergerie, tu ne te sentiras jamais tranquille.
Mais que crains-tu en fait à propos du curage ? Le lymphœdème du bras ? Oui, le risque existe, mais ce n'est pas systématique. Si on ne t'enlève que quelques ganglions pour vérifier qu'aucune cellule malade ne s'y est faufilée, il y a un maximum de chances pour qu'il n'y ait aucun problème par la suite.
J'ai eu le curage des 2 côtés. A gauche, il y a 22 ans, 13 ganglions prélevés, 5 malades, aucun problème depuis. A droite, il y a 10 ans, 23 prélevés, 22 malades, capsules éclatées, et là, oui, j'ai le lymphœdème. Mais sans ce curage, je ne serais plus en vie depuis longtemps.

Je t'embrasse
Marjijane
« Chaque jour est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle « Présent »

Avatar du membre
cwoman54
Messages : 136
Enregistré le : ven. 12 avr. 2019 00:16
Localisation : Meurthe et Moselle

Re: Curage axillaire. Est-ce vraiment nécessaire ?

Message par cwoman54 » sam. 13 avr. 2019 12:47

Merci pour vos réponses éclairées et bienveillantes.
Tu as raison Nicole, je parlais du KI67. J'ai demandé à mon oncologue pour les tests génomiques, mais pour les tumeurs lobulaires ces tests ne sont pas fiables.

Pour le curage, oui, j'ai peur des conséquences qui peuvent être pénibles dans certains cas et là c'est la qualité de vie qui est diminuée à vie.

L'étude SERC sert à démontrer justement que l'opération n'est pas utile dans certains cas, alors qu'aujourd'hui elle est encore proposée systématiquement. Comme m'a dit ma chirurgienne, peut-être que dans 1 ou 2 ans ils ne la proposeront plus du tout pour les cas comme le mien. Mais tu as raison Marjijane, c'est peut-être aussi jouer avec le feu...

Normalement je dois revoir ma chirurgienne pour en reparler avec elle, peut-être qu'un curage partiel est possible.

Je vous embrasse, vous êtes d'un grand secours.
Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

Répondre