Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

La place de la parole, du dialogue, au cours de la maladie.

Modérateur : Nicole M-F

Répondre
Avatar du membre
Loupette31
Messages : 644
Enregistré le : lun. 4 avr. 2011 19:34

Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par Loupette31 » jeu. 7 avr. 2011 20:56

J'ai donc 37 ans et 2 enfants (fille de 9 ans et garçon de 4 ans).
A 4 ans, il ne comprend pas ce qu'il se passe, nous lui avons expliqu que maman allait à l'hôpital et que mamie prendrait le relais avec papa. J'ai acheté un livre Franklin va à l'hôpital, ça reste gérable.
Le problème est ma fille de 9 ans qui de nature "cool" n'aide pas beaucoup en temps normal aux tâches quotidiennes mais là le moral et le physique étant au plus bas je souhaiterais un peu d'aide de sa part.
Nous n'avons pas évoqué le mot cancer avec elle, de peur de la perturber mais parfois je me dis qu'elle réagirait peut-être si elle savait.
Comment avait vous abordé ce sujet avec des enfants de ces âges là ?
Puis viendra le temps du traitement qui peut être plus ou moins traumatisant et là nous n'avons rien dit encore.
Merci
Corinne

Quelque chose avait basculé.
Un instant plus tôt rien n'était arrivé, un instant plus tard tout était bouleversé.
L. Flem

Janvier 2013 - Nouvelle coupe, nouveau départ... en gardant toujours espoir au fond de mon coeur....

Avatar du membre
Marjijane
Messages : 4590
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2009 21:59

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par Marjijane » jeu. 7 avr. 2011 21:38

Tu sais Loupette, les enfants, même s'ils ne disent rien et semblent continuer à vivre normalement, se rendent compte de bien des choses. Ils sentent les tensions et perçoivent particulièrement le fait qu'on leur cache quelque-chose : c'est ce qui les inquiète le plus. Quand on leur explique clairement la situation, avec des mots qu'ils peuvent comprendre bien sûr, ils sont capables d'y faire face, même s'il peut y avoir un moment de chagrin ou de désarroi.
Je t'embrasse.
Marjijane
Marjijane

Charlie Brown : "Un jour, nous allons tous mourir, Snoopy !"
Snoopy : "Exact, mais tous les autres jours, nous ne mourrons pas."

Avatar du membre
Juliette
Messages : 726
Enregistré le : ven. 29 août 2008 14:49

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par Juliette » jeu. 7 avr. 2011 21:46

bonjour Loupette, c'est tout personnel mais moi j'avais pris le parti de parler à mes enfants et leur expliquer, simplement, mais sans cacher les faits; je l'avais fait dès lors que mon protocole était défini et donc je pouvais leur dire à la fois 'je suis malade 'et 'voici ce qu'on va faire pour me guérir'; Marjijane a raison, les enfants devinent les choses qu'on ne leur dit pas, et finissent par découvrir ce qui se passe, et il vaut peut-être mieux que ta fille l'apprenne de toi plutôt que de rumeurs ou de choses inquiétantes qu'elle aura entendues, qui pourraient la terrifier bien plus
tout va bien se passer pour ton opération, nous serons avec toi
Juliette

caro
Messages : 28
Enregistré le : sam. 12 mars 2011 15:41

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par caro » ven. 8 avr. 2011 08:49

Bonjour Loupette,
Juliette et Marjijane t'ont donné la réponse. Il vaut mieux le leur expliquer, car cela ne se bornera peux-être pas qu'à une hospitalisation, mais à toute l'angoisse que l'on porte avec le mot cancer. Ton entourage sera aussi touché et les non dits que les enfants entendent "derrière une porte" ne feront que les perturber davantage.
Mes enfants sont grands (15 et 18 ans ), mais pendant quelques jours, je n'ai rien dit, le temps d'effectuer les analyses nécessaires et mon fils ( qui est beaucoup plus grand que ta fille,certes, mais aussi très loin de mes préoccupations, âge "bête" ) s'est vite rendu compte que quelque choses n'allait pas et m' en a parlé. Depuis son attitude à vraiment changé: il s'occupe d'étendre le linge,....

J'ai aussi bénéficié d'un psychologue pendant mon hospitalisation (le 22 mars dernier )et en attendant d'avoir la suite de la conduite à tenir et pendant tout la durée des traitements, je pourrai la revoir à ma demande. (j'ai rendez-vous tout à l'heure ) Pense à parler de ça pendant ton hospitalisation, c'est peut-être aussi possible : cela aide bien, notamment en ce qui concerne les enfants et l'entourage proche.
Je ne suis pas psychologue, mais serai avec toi le 12.
Je t'embrasse.
Caroline

Le pire n'est pas toujours certain !

Avatar du membre
sylvie
Messages : 605
Enregistré le : mer. 26 nov. 2008 21:20

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par sylvie » ven. 8 avr. 2011 09:15

bonjour,
l'annonce aux enfants en dédramatisant marche bien, j'ai testé; l'interprétation qu'on fait de leurs réactions est moins au point je dois dire : 1ère ablation, fils de 19 ans averti, pas de souci apparent, continue sa petite vie ( examen à passer ce jour-là en plus), donc on ne s'en fait pas .
2ème ablation 2 ans plus tard : visite à l'hosto, bonne ambiance, tout va bien, donc c'est du tout cuit et "digéré" pour lui d'après moi.
eh bien non, j'avais tout faux (com d'hab avec nos jeunes...) : 3 semaines après lors d'un repas ou on cause de tout et de rien, notamment de moi, il me lance : "tu ne te rends même pas compte de ce que c'est d'aller te rendre visite dans un centre de cancérologie 2 fois de suite; c'est galère....
là, je me suis rendue compte que tout n'était pas si bien digéré que ça . heureusement depuis, des génériques anti-aigreur naturels sons passés par là : activités, sport, loisirs et l'alerte est passée.
pour l'aide qu'on pourrait espérer, "faut pas rêver", on ne les change pas en 5 mns, mon fils est venu me rendre visite avec un bouquin style "100 jeux contre les insomnies" pour la 1ère nuit post op; j'ai trouvé ça super vu que je l'ai utilisé à l'époque sans complexe, gag !
bonne journée.

Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 5063
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par Nicole M-F » ven. 8 avr. 2011 10:18

Dire les mots simplement....faut il auraparavant peut-être en être au point où on a digéré l'annonce, le choc de celle-ci, et où l'on sait que la prise en charge médicale va suivre....
Il me semble que se donner juste un peu de temps pour "assimiler", permet ensuite de parler "vrai"...ce qui est essentiel je crois avec les enfants..Peut-être aussi peut-on se permettre de dire pour expliquer la période - parfois lourde et anxiogène de non dit- "j'ai mis un peu de temps avant de te parler, parce qu'il me fallait comprendre moi-même de quelle sorte de maladie je suis atteinte et de quels traitemenst je vais pouvoir bénéficier. J'ai trouvé les bons médecins, ceux qui sont spécialisés et qui savent exactement comment me soigner. Donc mintenant je peux en parler avec toi et répondre du mieux que je peux à tes questions. Si je suis fatiguée dan sles semine sà venir, ce sera normal, mais je sais que je peux compter sur toi pour m'aider un peu...dans les petites choses de la maison, par exemple".
Bon courage et confiance pour cette étape familiale qui soucie bien des mamans et on le comprend.
Bises à toi.
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Avatar du membre
joangegardien
Messages : 38
Enregistré le : mar. 18 janv. 2011 10:31

Re: Comment en parler à ma fille de 9 ans ?

Message par joangegardien » lun. 16 mai 2011 08:26

Bonjour Loupette,
Je ne sais pas où tu en es aujourd'hui de ton parcours, ni du dialogue avec tes petits loulous, je te livre juste mon expérience : j'ai 3 enfants de 13, 10 et 3 ans. J'ai fait le choix de leur expliquer chaque étape, avec simplicité et vérité néanmoins : c'est essentiel pour eux, y compris pour mon petit garçon de 3 ans...Ne pas tout leur dire, c'est laisser le champ libre à des angoisses très souvent infondées : parce qu'ils entendent, ou voient des choses à la télé sur le cancer souvent dramatiques, ils ont peur pour leur maman...Alors, nous on en parle...Je réponds à leurs questions qui tombent souvent à des moments incongrus, on discute, parfois on pleure ensemble aussi...Le tout, c'est que leurs angoisses ou questions soient sorties de leurs têtes !!
Je me suis fait aidée de livres que l'espace information sur le cancer m'avait donné : des images et des mots très simples et bien assimilées par mes enfants...Mon petit garçon me demande souvent de le lui lire car à la fin, Maman va mieux et la vie reprend son cours, et ils ont besoin de voir ça aussi...
Leur parler nous a permis également d'appréhender la question de la perte des cheveux, de la fatigue pendant les traitements...ça a été très bénéfique !
Et comme j'essaie de ne pas craquer devant eux, je profite de mes visites à l'hôpital pour voir la psychologue du service avec qui je peux vraiment me lâcher !!
Pour la petite anecdote, mon garçon refait pipi au lit depuis quelques temps, et il a eu besoin de parler à sa maîtresse de sa maman malade...A tout âge, ils ont besoin de connaître notre parcours pour être rassuré...
Bon courage Loupette, de tout coeur avec toi, comme avec les autres amies du Phare.

Répondre