mes réactions ...

Comment intégrer le diagnostic et continuer à vivre.

Modérateur : Nicole M-F

Répondre
Avatar du membre
zelie
Messages : 156
Enregistré le : lun. 17 nov. 2014 12:48
Localisation : vals les bains

mes réactions ...

Message par zelie » dim. 23 nov. 2014 10:56

Bonjour les amies!
Depuis que j'ai appris ma maladie, j'ai tout de suite souhaité me faire opérer...La semaine suivante, je l'étais...Ce comportement déterminé me rappelait mon attitude quand j'apprenais, tête à poux que je suis,que j'avais des poux:sus à l'envahisseur! Opération artillerie lourde déclenchée!Et là,une demi heure après les résultats de la biopsie, j'étais devant le chirurgien. Des concours de circonstances chanceuses m'ont permis d'être reçue rapidement.Mon ami a été soufflé par mon énergie devant le chirurgien:il n'était pas possible que je ne sois pas opérée la semaine suivante, et le médecin m'a même dit:vous me faites pousser les murs, mais allez, là,il y a une place pour vous la semaine prochaine...Je remercie ce chirurgien d'avoir compris mon désarroi...
Mais je m'interroge un peu sur mes réactions.Pour moi,dès le réveil, j'étais soulagée:on m'a enlevé cette tumeur de 5mm, carcinome infiltrant...Une sensation d'être guérie, débarrassée....Mais bien sûr, je me suis dit ensuite:non,tu n'es pas guérie...Curieuse illusion, pour moi,une fois cette tumeur enlevée, c'était presque fini...Mais non, et il y a ce 'presque' qui prend beaucoup de place...
J'ai bien conscience d'être touchée par le cancer, maintenant, je vais attaquer les 33 séances de rayons...Mais j'ai du mal à penser à la gravité de la chose...Est-ce parce que mon cancer a été diagnostiqué à un stade précoce, sans ganglions touchés? Est-ce parce que j'ai confiance en la vie? Pourtant je ne minimise pas, je prends le taureau par les cornes,je ne pense pas être dans le déni...Mais ma réaction optimiste m'étonne moi-même parfois...C'est curieux de voir comment on fonctionne dans l'adversité...Il y a de nombreuses années, j'ai eu un grave accident de la route et je n'ai pu marcher pendant un an...J'avais cette même confiance(mais je n'avais que 17 ans!)Et j'ai remarché,sans boîter...Je me rappelle d'une copine qui était venue me rendre visite à cette époque et qui m'avait dit:t'as la pêche,moi, à ta place, je me suiciderais....J'avais éclaté de rire, tant son propos me semblait absurde...Donc je suis dans cette même attitude aujourd'hui , je ne connais que rarement des moments d'abattement,(ça m'arrive tout de même)mais je me demande si je ne devrais pas rencontrer un psychologue...De toutes façons, cela ne pourra pas me faire de mal....Qu'en pensez-vous? Merci de vos conseils, bises à toutes!

Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 5229
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01
Localisation : Val-de-Marne

Re: mes réactions ...

Message par Nicole M-F » dim. 23 nov. 2014 18:25

Zelie, bonsoir...
Pourquoi aller voir un psychologue?
On va voir un psy quand on est dans l'inconfort ou le mal être. Tu te sens bien, et tu as réagi, droite dans tes bottes et fait ce qu'il fallait.
Tu sais lorsque j'ai dit à mon onco "chimio, entièrement d'accord, mais je ne veux pas revenir sur mes engagements professionnels, et ne cesserai donc pas de travailler".
Il a souri et m'a dit "ok, vous voulez travailler, vous travaillerez, pas de problème". Il est descendu en chimio avec moi et a dit au secrétariat" cette dame va travailler pendant ses chimios, elle ne peut pas être là avant 19H, donnez lui ses RV le vendredi à cette heure là et vous finirez votre journée avec elle".
En fait, toi, ou moi, ou toutes les autres sur ce Phare qui ont réagi ainsi ont fait quoi??? Elles ont simplement voulu se prouver à elle-même, aux autres, à l'affreux qui nous squattait "pour l'instant c'est moi qui commande et c'est moi qui décide".
On a pu le faire, sans doute parce que les circonstances s'y prêtaient, qu'on avait l'énergie physique et mentale...et qu'on a eu de la chance! :)
Cela ne m'a pas empêchée, plus tard, de travailler en analyse l'après traitement. Mon pronostic de départ était assez différent du tien (lol) et je savais que l'après n'offrait pas de garantie de guérison.
Il m'a fallu me poser un peu pour y croire.
Chaque phase à laquelle nous expose le cancer du sein et son traitement nous met en face de réactions et de ressentis différents...L'énergie et la confiance du départ, peuvent être suivies d'autres phases "moins héroïques"! lol
Il sera toujours temps plus tard de revoir si une aide psychologique est nécessaire ou pas.
C'est mon simple ressenti personnel.....
Garde ta pêche!
Bises à toi.
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Avatar du membre
zelie
Messages : 156
Enregistré le : lun. 17 nov. 2014 12:48
Localisation : vals les bains

Re: mes réactions ...

Message par zelie » dim. 23 nov. 2014 19:44

Bonsoir Nicole

Oui,je crois que je réagis ainsi parce que je sais, et vous en êtes les parfaits témoignages, que le cancer du sein se guérit ou se gère relativement bien à partir du moment où on se soigne avec détermination.C'est pourquoi j'ai confiance.Donc en effet, on peut s'interroger sur mon idée d'aller voir un psychologue...Toutefois, celui-ci peut-être utile pour nous laisser exprimer des choses...Souvent, il s'est passé des évenements dans la vie, avant que n'apparaisse ce cancer...Même si ce n'est pas vrai pour tout le monde,il peut y avoir corrélation entre un évènement difficile et le cancer du sein...Dans le service de radiothérapie ou je vais aller pour les rayons, il est possible de prendre rdv avec un psy...J'irai peut-être une fois ou deux, voir si c'est bienfaisant pour moi...

Je te souhaite une bonne soirée, et merci de ta réponse...C'est toujours agréable de te lire.

A bientôt, Amitiés


Zélie

Avatar du membre
Marjijane
Messages : 4765
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2009 21:59
Localisation : Nancy en Lorraine

Re: mes réactions ...

Message par Marjijane » dim. 23 nov. 2014 23:36

Bonsoir Zélie,

Je crois que quand on a un tempérament positif et qu'on peut vivre tous ces évènements quand même pour le moins difficiles, dans une certaine sérénité, on a beaucoup de chance.
Pour ma part je pense qu'avoir le moral est un cadeau du ciel (enfin, ce sont les mots qui me viennent) car ça ne se commande pas. On ne peut pas décider le matin : "Aujourd'hui, j'aurai le moral". On peut décider qu'on va faire face, qu'on va se montrer agréable avec les autres, qu'on va "prendre sur soi" pour que tout se passe bien, mais, dans le fond de soi-même on sait, on sent, si on a vraiment le moral ou non et ce n'est pas une question de courage. Il faut beaucoup plus de courage pour avancer envers et contre tout à quelqu'un qui a un caractère plutôt anxieux, voire dépressif et qui se sent écrasé(e) par la situation.

Tu réagis de façon positive. Tant mieux, oh oui ! Je ne vois là ni déni ni inconscience. Et, comme Nicole, ça ne me semble pas nécessiter d'aller voir un psy. Pour lui dire quoi ? "J'ai un cancer, je sais ce qu'il en est, mais j'ai confiance et je reste positive. C'est grave docteur ?".
Bien sûr qu'il pourrait t'arriver de craquer, d'avoir des inquiétudes pour l'avenir, de te sentir moins en équilibre et d'avoir besoin d'en parler à un professionnel pour te faire aider. On peut toutes traverser des moments comme ça, même quand tout se passe bien. Alors là, oui, il ne faudra pas hésiter à consulter.

Je te souhaite de rester longtemps, toujours, dans cette dynamique positive qui est la tienne et de terrasser l'affreux vite fait bien fait.

Et, mais c'est juste mon avis, ne vas pas te mettre la tête à l'envers à vouloir absolument trouver une cause à ton cancer.

A bientôt. Quand commence-tu tes rayons ?

Je t'embrasse.
Marjijane

Charlie Brown : "Un jour, nous allons tous mourir, Snoopy !"
Snoopy : "Exact, mais tous les autres jours, nous ne mourrons pas."

Avatar du membre
zelie
Messages : 156
Enregistré le : lun. 17 nov. 2014 12:48
Localisation : vals les bains

Re: mes réactions ...

Message par zelie » lun. 24 nov. 2014 09:34

Bonjour Marjijane...

C'est sûr que l'on n'en a pas fini,si on commence à rechercher la cause exacte du cancer...Certains incriminent les rayons des mammos, et c'est vrai que j'en ai eus plus que la norme...
Je peux aussi évoquer d'autres raisons:un mal être lié à la maternité, à la famille, à l'affect...Il est vrai que j'ai traversé un divorce difficile, avec des répercussions familiales...
Je pense qu'il peut y avoir une forme de somatisation mais pas que cela...La priorité pour moi est de me soigner pour guérir.Donc je me tourne sans hésitation vers la médecine. Le fait d'hésiter et de me questionner par rapport au suivi psychologique montre que je ne suis pas dans l'urgence, pas assez motivée à ce niveau là.

Merci pour ta réponse, j'apprécie ton bon sens.Passe une bonne journée

Je t'embrasse

Marie-Laure

ps:ton pseudo me rappelle la réalisatrice iranienne Marjane Satrapi: as-tu vu Persépolis son fils d'animation?Je te le conseille, c'est un beau film autobiographique qui parle de sa vie d'enfant et d'ado ,sous le régime du shah et de Komeynhi avec gravité et dérision...

Avatar du membre
zelie
Messages : 156
Enregistré le : lun. 17 nov. 2014 12:48
Localisation : vals les bains

Re: mes réactions ...

Message par zelie » lun. 24 nov. 2014 09:35

Alias Zélie!

Répondre