POUR JADE

Comment intégrer le diagnostic et continuer à vivre.

Modérateur : Nicole M-F

Répondre
Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 5279
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01
Localisation : Val-de-Marne

POUR JADE

Message par Nicole M-F » dim. 10 avr. 2011 13:34

Bonjour Jade,
Je réponds ici à ta fiche personnelle que tu as remplie avec force détails de ton parcours effectivement assez curieux; mais on ne peut répondre aux fiches personnelles, donc c'est ici que je te rejoins.
Il y a des choses surprenantes dans ta fiche. Tous ces adénofibromes qu'on t'a retirés ont été découverts comment??? Par des mammos...Donc tu en avais alors régulièrement malgré tout.
Comment se fait-il que tu n'en aies pas eu entre 2005 et le moment où tu as été diagnostiquée avec un cancer du sein? Tu devais pourtant être convoquée pour le dépistage vu ton âge...
Voyais-tu un gynéco régulièrement ou bien après l'ablation de ton utérus as-tu cessé de consulter en gynécologie? Les gynécos sont quand même bien placés pour suivre des patientes ayant des adénofibromes multiples dont on sait qu'ils indiquent un risque plus élévé de voir des pathologies malignes se développer plus tard.
D'autre part, j'ai l'habitude de voir passer entre mes mains des comptes-rendus des organismes de dépistage sur lequel il est bien inscrit, que la patiente a reçu copie du document que le médecin traitant reçoit. Il est parfois indiqué qu'une autre mammo devrait être faite 6 mois ou un an plus tard en cas de doute des 2 médecins, minimum, qui auront fait la lecture des clichés de dépistage.
Parfois il est simplement recommandé de refaire une mammo deux ans plus tard s'il n'y a aucune anomalie particulière et ce jusqu'à l'âge de 74 ans.
Jamais je n'ai vu même en cas de ACR4, où une investigation complémentaire est recommandée sur le bilan de dépistage, un retour quelques mois plus tard d'aucun organisme de dépistage, demandant quelle suite avait été donnée à la "sonnette d'alarme" tirée lors du dépistage. Donc je suis un peu surprise des "relances" que tu aurais reçues ou que ton médecin aurait reçues et qu'il aurait négligées....
Ces organismes dépistent...Ils ne sont pas chargés de s'assurer qu'un traitement suit...
Donc que tu aies été relancée indiquerait plutôt que ta prise en charge était démarrée quelque part...et qu'une suite peut-être n'aurait pas été donnée...mais cela est très surprenant et peut-être n'ai-je pas compris ce que tu nous as expliqué..
Je connais des cas où des spécialistes demandent à un nouveau patient de réfléchir à une prise en charge de leur pathologie...Si ce patient ne veut pas retourner voir ce spécialiste pour X raison, le spécialiste, en principe, ne rappelle pas pour dire "que devenez-vous?", sauf en cas de lien intime bien sûr.
Autre chose qui m'a surprise dan at fiche personnelle: Je crois comprendre en te lisant que l'anapath t'a nonncé un cancer immédiatement. A la cytoponction je ne connais pas un anapathologiste capable de dire immédiatement "Madame, vous avez un cancer" en prélevant...il faut un minimum de travail sous un microscope, et l'anapath envoie en principe, dans un délai de quelques jours, ses résultats détaillés au médecin prescripteur de l'examen. C'est lui qui a donc la charge d'annoncer la pathologie au patient avec toutes les particularités observées sur le prélèvement. La personne qui a fait la cytoponction a donc dû envoyer les résultats au médecin qui les avait prescrits qui lui t'a expliquer ou aurait dû t'expliquer le type de cancer dont tu souffrais...Ce sont tous ces "détails" là d'ailleurs dont tu nous as parlé dans ta présentation. C'ets à partir de cela que tes traitemenst sont définis.

Quant au reste du circuit médical que tu décris..je trouve désolant que quelqu'un soit capable de regarder tes clichés sans te faire asseoir d'abord...et de critiquer ensuite à voix haute ses confrères!!! Guére habituel malgré tout dans le milieu...!!!
En tous cas, il faut absolument garder confiance!! Tu vas désormais être soignée et tu verras tes enfants faire leur vie d'adultes...Il faut y croire en regardant devant soi et en avançant étape par étape.
Quant à ton médecin traitant, tu sais qu'il est très facile d'en changer. Demande autour de toi....Vois qui semble avoir une bonne réputation. Rencontre ce médecin, et avise la caisse d'assurance maladie par un simple formulaire que tu as changé de médecin traitant.
Bon courage pour la suite. Tu vas voir que tout ce qui paraissait ingérable, en fait l'est...
A très bientôt et bonne fin de w-e.
Bien chaleureusement à toi.
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Avatar du membre
Marjijane
Messages : 4817
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2009 21:59
Localisation : Nancy en Lorraine

Re: POUR JADE

Message par Marjijane » dim. 10 avr. 2011 20:11

Bonsoir Jade,
J'ai lu attentivement ta fiche personnelle et ce que j'en retiens de positif, c'est que tu es enfin prise en charge sérieusement et que tu vas être bien soignée. Fais confiance à ton équipe médicale.
Nous, on est là pour te soutenir. Alors n'hésite pas à venir nous parler.
Je t'embrasse.
Marjijane
Marjijane

Charlie Brown : "Un jour, nous allons tous mourir, Snoopy !"
Snoopy : "Exact, mais tous les autres jours, nous ne mourrons pas."

Avatar du membre
jade
Messages : 509
Enregistré le : lun. 21 mars 2011 01:56

Re: POUR JADE

Message par jade » jeu. 21 avr. 2011 00:02

bonsoir Marjijane ,Nicole M-F

merci a vous et vos réponses, oui c'est vrai que ce n'est pas normal, mais apres trois mois je ne comprends encore rien
mais le mal est la faut faire avec
merci de votre soutien
bonne et douce nuit jade

Répondre