toujours y croire...

Après les traitements intensifs viennent le suivi, les contrôles...

Modérateur : Nicole M-F

Avatar du membre
Piou
Messages : 2184
Enregistré le : lun. 1 févr. 2010 18:54

Re: toujours y croire...

Message par Piou » mar. 30 août 2016 19:30

Bonsoir Mimi,
Comme ta bataille est dure...
Je comprends que tout ceci soit difficile parfois à gérer.
Sache que nous sommes à tes côtés dans ce combat que tu mène
Je t'embrasse
Chris

"Vous ne pouvez choisir ni comment mourir, ni quand. Mais vous pouvez décider de comment vous allez vivre. Maintenant ! Joan Baez"

Mimi91
Messages : 116
Enregistré le : mar. 29 mars 2016 15:47

Re: toujours y croire...

Message par Mimi91 » mar. 30 août 2016 22:02

après une nuit courte et difficile...et une journée à angoisser
je reprends pied et je vais patienter
je me dis que depuis 2 semaines j'ai de nombreux problèmes intestinaux et autres (peut être la navelbine) , je tousse aussi (peut être un peu trop de clim)
MAIS si en fait ce n'était pas clim ni navelbine et un virus ou une infection
dans ces cas là cela peut être expliquerais la hausse des marqueurs
donc demain je vais aller voir mon médecin traitant pour faire un check up
en attendant que mon oncologue me trouve une place pour un petscan
allez j'y crois très très fort, la Navelbine ma nouvelle copine ne peut pas m'avoir lâché si tôt
à suivre..

Avatar du membre
Nicole M-F
Modérateur
Messages : 5125
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2007 20:01

Re: toujours y croire...

Message par Nicole M-F » mar. 30 août 2016 22:46

Oui oui on y croit MIMI...
Nicole M-F

"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.(Fr. Dolto)"

Arianelle
Messages : 553
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 18:08

Re: toujours y croire...

Message par Arianelle » jeu. 1 sept. 2016 22:03

Bonsoir Mimi

Les soirs où cela n’allait pas, je faisais une colonne des raisons de me lever le lendemain et une colonne de celles de ne pas. Je me forçais à l’écrire. La première colonne a toujours dépassé la deuxième, et je me suis levée. Je n’en tire aucune gloire.

Je comprends ton angoisse, ta lassitude devant tant de nouveaux traitements, devant l’attente, mais si tu regardes cette fichue première colonne…

Que cette nuit, et les suivantes, soient les plus douces possibles et tiens nous au courant.
Aie confiance !

Répondre